Blog

Non classéLa Magie des Bols Chantants
formation module 1 massage sonore
par Manuel Mahé Sonothérapeute

La Magie des Bols Chantants

 

Plusieurs dates à venir : Samedi 18 Juin, Samedi 30 Juillet 2022 ...

formation module 1 massage sonore
formation module 1 massage sonore

LA MAGIE DES BOLS CHANTANTS

Il sont source de tranquillité, aident à méditer et apportent de l’harmonie au corps et à l’esprit.Mais la magie des bols chantants ne s’arrête pas là : leur “chant” vous permet de vous recentrer.

 

Un bol chantant est un petit récipient métallique discret. Joli, simple et solide, cet objet prend tout son sens dès que l’on frappe délicatement dessus avec un maillet. Écoutez ! Laissez-vous surprendre par ce son si particulier. Sur un bon bol, celui-ci dure très longtemps, même après un léger coup.

Vous ne l’entendez s’affaiblir qu’après une longue minute, voire plus. Autre point surprenant, vous remarquerez que le son se met à pulser, comme un cœur battant. Mais le plus beau, ce sont de loin les harmoniques. Outre la trame de fond, on distingue encore différents sons qui chantent véritablement “en chœur” avec la tonique. Difficile, pour ne pas dire impossible, de ne pas y prêter l’oreille. Mais cet objet n’est pas sans soulever quelques questions. Quelle est donc l’histoire de ce bol si particulier ? D’où vient ce son, où a-t-il retenti pour la première fois ? Et surtout : qu’entend-on réellement ?

 

Un son visible

 

L’une des choses les plus amusantes à réaliser avec un bol chantant consiste à rendre le son visible. José van de Wouw, une massothérapeute qui travaille depuis plusieurs années avec de tels bols et organise également des concerts et des ateliers de bols chantants, nous le montre avec plaisir. Elle fait courir un maillet sur le bord d’un bol rempli à moitié d’eau. Un son doux et chaud monte à nos oreilles et commence à chanter et à pulser. Le fond d’eau se met en mouvement, mais pas en formant des anneaux, comme on aurait tendance à s’y attendre. Non, la surface de l’eau semble mise sous tension et se met à vibrer, jusqu’à ce que la tension soit telle que l’eau finit par s’agiter ; des dizaines de minuscules gouttes d’eau sautent à la surface, atteignant presque le bord du bol.

C’est comme si l’eau produisait des étincelles. José pose sa main sur le bol chantant pour le faire taire, puis explique que le son résonne dans le bol et que les vibrations pénètrent notre corps : « On constate leur effet sur le liquide et, comme nous sommes composés en grande partie d’eau, la vibration se propage également dans notre corps. » Lors de ses “massages sonores”, elle utilise cinq bols de différentes tailles et tonalités. Le patient est allongé, détendu sur la table de massage, pendant qu’elle fait chanter les bols à côté et au-dessus du corps. Des sons plus graves aux pieds, d’autres plus aigus le long du corps, les tons intermédiaires au niveau de la tête.

Puis elle pose les bols sur le corps : entre les pieds, sur le ventre, sur la poitrine. En faisant sonner les bols, non seulement le patient les entend, mais en plus il ressent une vibration parcourir son corps.

 

Équilibre et harmonie

 

Un tel massage sonore est avant tout apaisant. Il est plus facile de nous détacher de nos pensées en présence de sons agréables. Mais après un moment, ces vibrations gagnent véritablement notre corps. D’abord par la plante des pieds et les paumes, puis la sensation semble s’intensifier à d’autres endroits. Est-ce un muscle de notre nuque qui s’exprime ? Et pourquoi notre ventre gronde-t-il de la sorte ? Tout est lié. Pendant un tel massage, nous écoutons non seulement avec nos oreilles, mais aussi avec tout notre corps. Ce grondement ventral est un bon signe : cela signifie que notre corps se détend. « Il arrive que certaines personnes ne ressentent qu’une profonde détente, et c’est déjà très bien. Mais un massage sonore peut également aider à soulager des douleurs physiques, comme des raideurs ou des douleurs à l’abdomen. Il arrive même que cela libère des émotions. La vibration qui parcourt votre corps peut libérer quelque chose, permettant à une émotion de s’exprimer et de s’écouler. »

Dans un tel cas, un massage soulage littéralement. José est également la première à constater l’effet de ces bols sur son humeur et son état d’esprit. Il lui arrive régulièrement de s’asseoir sur un coussin, son bol préféré sur les genoux, puis de le frapper et d’écouter.

« C’est tellement apaisant », confie-t-elle. Une vibration sonore peut-elle réellement pénétrer votre corps, vos émotions, votre énergie ? Le monde occidental, plutôt rationnel, porte un regard assez sceptique sur ce phénomène, mais il n’a rien d’illogique pour la pensée orientale “alternative”. Nous ne formons qu’un avec l’univers, le chant de l’univers vibre littéralement en nous. Disons qu’avec un bol chantant, nous réaccordons notre corps avec la vibration subtile de l’univers et apportons ainsi l’équilibre et l’harmonie à notre corps et à notre esprit. Cette idée de “s’accorder” figure dans de nombreuses expressions quotidiennes : nous pouvons par exemple être ou non “en accord” avec quelque chose.

Mais pourquoi cet effet harmonisateur se produit-il avec les bols chantants et non avec un verre de vin ou une clarine ? Ces objets émettent pourtant aussi un son lorsque l’on frappe dessus, non ? Une des nombreuses explications avancées veut qu’un bol chantant soit composé de sept métaux : or, argent, mercure, cuivre, étain, plomb et fer, lesquels possèdent chacun une liaison avec l’un des sept chakras et agissent donc sur nos points les plus intuitifs. Une belle idée en soi, mais qui, si vous en parlez à un forgeron, suscitera surtout un froncement de sourcils.

« Réunir ces sept matériaux dans un seul bol chantant est tout simplement impossible, réfute Ton Akkermans, maître en bols chantants et musicien, mais aussi forgeron et fabricant de bols à ses heures. Si vous ajoutez à l’alliage ne serait-ce qu’une goutte d’or, votre bol ne chantera plus du tout. » N’en déplaise donc à cette belle légende, les bols chantants sont le plus souvent réalisés en deux ou trois matériaux (principalement du bronze), mais cela n’enlève rien à leurs qualités. « Cet alliage de matériaux est nettement moins important qu’on le croit. Si vous me donnez un morceau de votre voiture, je peux en faire un bol chantant. »

 

Chargé d’intention

 

On pourrait croire à une blague, mais Akkermans est on ne plus sérieux : selon lui, cela dépend moins des métaux utilisés que de l’intentionn avec laquelle un bol chantant est forgé. Un bol forgé avec une certaine intention possède un son et un énergie qui y font écho. Pour comprendre, il peut être utile d’en apprendre d’avantage sur l’histoire et le contexte du bol chantant. De nombreuses théories et histoires circulent à ce sujet, mais ou se situe la vérité?

Certaines racontent que le bols chantants étaient utlisés dans les couvents bouddhiques, non seulement pour manger ou recevoir les offrandes, mais aussi comme accessoires de méditation. Chaque moine posséderait ainsi son propre bol forgé spécialement pour lui. Selon une autre source, ils seraient surtout utilisés dans le bouddhisme tibétain pour signaler le début et fin de méditation. « Mais cela ne signifie pas que les autres histoires des ont pas vraies », ajoute aimablement notre spécialiste. Peut être est ce là que se trouve la clé : cela n’a pas tellement d’importance. Car que vous fabriquiez vous-même votre bol chantant que vous l’achetiez ou que son vous en offre un, il n’en reste pas moins vrai que plus vous utiliseriez, plus il deviendra vôtre.

 

Selon Ton Akkermans, « un bol chantant est un instrument énergétique. L’intention avec laquelle il est réalisé et l’énergies de son utilisateur déterminent son fonctionnement et son intensité. »

 

A l’instar des harmoniques, les énergies vibrent elle aussi. Plus vous éditez avec un bol chantant, plus vous le sentez. Selon Akkermans, c’est également cet aspect  qui nous envoûte dans le son de ces bols : non seulement sa richesse, mais aussi l’histoire, l’énergie et toutes les autres choses perçues intuitivement, sans pouvoir pour autant expliquer ce qui nous intrigue exactement. « la richesse et la beauté du chant du bol utilisé par un moine pendant cinquante ans de méditation, c’est quelques chose d’inimaginable. »

 

Mais comment cette intention est-elle insufflée au métal ? Le processus est difficile à expliquer, et la science est ici bien impuissante. Mais Akkermans le constate lors de ces ateliers qu’il organise et durant lesquels les participants fabriquent leur propre bol chantant : ce transfert à bel et bine lieu. C’est un vrai travail d’orfèvre : chauffer une plaque de métal, la marteler pour lui donner forme, la chauffer à nouveau, et ainsi de suite jusqu’à ce que la forme et, surtout, le son obtenus répondent aux attentes.

 

Apprendre à écouter 

 

 » Pour fabriquer un bol chantant, il faut aussi apprendre à bien écouter, poursuit Akkermans. Ou plutôt, apprendre à rester silencieux. Cela demande de l’attention et une prise de conscience. Qu’est ce que le son ? D’ou vient-il ? Quel son apprenez-vous, et ce son vous convient-il ? Fabriquer un bol chantant peut vous aider dans votre processus de prise de conscience. »

Il est d’ailleurs toujours étonné de voir à quel point le son d’un bol correspond à l’intention de celui qui le fabrique.

 » Prenons par exemple quelqu’un qui réalise un bol chantant en y mettant plein d’amour. A la fin, lorsqu’il sera percuté, ce bol produira un « la » pur, le son de l’amour. Si quelqu’un cherche plutôt à se reconnecter, à l’aide d’une base solide, il réalisera un bol en « do », symbole du contact avec la Terre. Même si tout cela ne vous parle pas, vous l’entendez vraiment. »

Que vous fabriquiez vous même un bol chantant, que vous l’achetiez ou que l’on vous en offre un, plus vous l’utiliserez, plus vous vous l’approprierez. Plus le son et la vibration susciteront en vous de la confiance, plus vous y entendrez votre propre accord, votre propre humeur. Et si vous êtes déséquilibré ou « désaccordé », le son et a vibration peuvent vous aider à retrouver votre calme. Comment faire ? En vous asseyant simplement devant lui, en tailleurs sur un coussin, le bol sur les genoux, et en lui donnant un léger coup. Il faut vous détacher de vos questionnements et ne plus écouter que le son, le chant, sa façon de se propager, de battre, de pulser avant de finalement s’estomper tout doucement, jusqu’a c que vous oubliez tout et que vous vous perdiez dans le son. Car telle est en fin de comte la vrai magie du bol chantant : le Son qu’il émet vous renvoie à vous même.

 

Texte : Anne Wesseling

Des Ateliers « d’Initiation aux Bols Tibétains & à la Méditation Sonore » sont proposés un samedi par mois au Studio EveilÔSens, plus d’info sur l’onglet Formation.

Close